• Un peu plus tard...

    Un peu plus tard, j'y repensais ... tard dans la soirée.
    Je n'avais qu'un pas à faire, une porte à fermer
    En me disant qu'après tout, tout ça, ça n'en valait pas la peine.
    J'n'avais qu'à faire comme tout le monde,
    Tourner le dos à cette misère immonde,
    Les laisser crever, attendant leurs fins.
    Les laisser crever, de froid....de faim.


    ALORS à ces "Tout le monde", j'crie FORT
    Que j'ai raison et qu'ILS ont TORT...


    A croire que c'est pas du SANG, qui coule dans leurs veines.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :